Mac APSE : 31 heures dont 13 heures sur le risque terroriste.

Avant le stage , il y aura une évaluation pédagogique individualisée portant sur les connaissances du stagiaire (dix questions à réponse courte).

Cas de dispense :

  • Si vous êtes titulaire d’une formation sauveteur secouriste du travail (SST) valide au moment du stage , vous pouvez être dispensée, à votre demande, du suivi du module « gestes élémentaires de premiers secours » (donc -7h de formation, soit un total de 24h).
  • Si vous avez déjà suivi ce recyclage, dans un délai de 24 mois avant l’échéance de validité de votre carte professionnelle, vous pouvez être dispensée, à votre demande, du suivi de ce recyclage

PROGRAME DE LA FORMATION :

Gestes élémentaires de premiers secours (7 heures) :

  • situer le cadre juridique de son intervention
  • réaliser une protection adaptée
  • examiner la victime pour la mise en œuvre de l’action choisie
  • faire alerter ou alerter en fonction de l’organisation des secours dans l’établissement
  • secourir une victime de manière appropriée.

Cadre juridique d’intervention de l’agent privé de sécurité (4 heures) :

Actualisation des connaissances relatives aux grands principes encadrant le métier d’agent privé de sécurité et la déontologie professionnelle : (4 heures)

  • les évolutions récentes du livre VI ; le code de déontologie
  • le principe d’exercice exclusif
  • les conditions de détention et d’usage des armes
  • les obligations relatives au port des uniformes et des insignes
  • la non-confusion avec un service public
  • les concepts de légitime défense, d’atteinte à l’intégrité physique des personnes, de liberté d’aller et de venir
  • les articles 53 et 73 du code de procédure pénale
  • la non-assistance à personne en danger
  • l’omission d’empêcher un crime ou un délit
  • les principes de respect de la vie privée et du droit de propriété
  • le secret professionnel

Compétences opérationnelles générales (7 heures) : Gérer les conflits : (3 heures 30 dont 2 heures pratique)

  • Maitriser les origines des conflits et les mesures de prévention des conflits.
  • traiter une agression verbale
  • gérer ses émotions
  • adopter des techniques verbales et un comportement adapté aux différentes missions (contrôles des accès, filtrage, etc.)

Maîtriser les mesures d’inspection filtrage : (3 heures 30 dont 2 heures pratique)

  • le cadre législatif des palpations de sécurité et de l’inspection des bagages
  • les modalités d’agrément
  • les éléments générateurs de situations conflictuelles lors de ces missions Maîtriser les techniques
  • d’inspection visuelle des bagages
  • de la palpation

Compétences opérationnelles spécifiques : prévention des risques terroristes (13 heures) :

Définir les risques terroristes et connaître les différentes menaces terroristes : (1 heure 30)

  • Savoir définir la menace terroriste et comprendre son mécanisme :
  • définition du terrorisme (les atteintes aux intérêts fondamentaux de la nation et à l’autorité de l’Etat)
  • les différents types de terrorisme (Vigipirate)
  • historique du terrorisme moderne (liste des précédentes attaques)
  • méthodologie du terrorisme
  • motivation du terrorisme
  • Connaître les différents modes opératoires traditionnels :
  • attentats aveugles
  • attentats suicides
  • prises d’otages et exécution
  • attaques avec armes de guerre
  • Connaître les différentes menaces terroristes émergentes :
  • la menace de produits et matières nucléaires, radiologiques, biologiques, chimiques et explosives (NRBC-E)
  • la menace informatique

Connaître les niveaux de risque associés : (1 heure)

  • Comprendre le niveau de risque en France :
  • rappel : Vigipirate / l’état d’urgence / l’état de guerre
  • Savoir ce qu’est une cible potentielle et comprendre pourquoi :
  • processus de raisonnement
  • sites sensibles, population ciblée

Connaître les différents matériels terroristes : (1 heure)

  • Savoir identifier et reconnaître les différents matériels utilisés par les terroristes :
  • armement (arme de poing, fusil d’assaut, fusil de chasse, fusil à pompe, lance-roquette, etc.), présentation d’une
  • arme factice
  • les différents explosifs (solide, liquide, vrac)
  • les engins explosifs improvisés (EEI), schéma de montage, déclenchement piégé, retardement, contrôlé (ceinture explosif)
  • sécuriser les lieux en cas de découverte de matériel.

Savoir développer ses réflexes en matière de prévention et de sécurité face aux menaces terroristes : (1 heure)

  • Savoir cultiver son comportement
  • Savoir combattre les habitudes et les routines :
  • être attentif, vigilant et dissuasif
  • respecter les procédures
  • Savoir développer ses connaissances en matière de détection de la radicalisation violente et la prévention du terrorisme

Détecter et prévenir : les bons réflexes face aux menaces terroristes : (1 heure)

  • Capacité de détection et d’analyse des comportements suspects
  • Reconnaître les comportements suspects (le profiling)
  • Connaître les indicateurs physiques, la communication non verbale (les parties du corps se révèlent)
  • Capacité de restituer à sa hiérarchie le fruit de ses observations

Savoir entretenir sa culture de la sécurité : (30 minutes)

  • Savoir utiliser le retour d’expériences
  • Savoir participer à l’évolution des procédures de sécurité
  • Savoir s’informer

Se protéger soi-même : (2 heures 30 dont 1 heure 30 de pratique)

  • Comprendre comment agir en cas d’attaque et suivant le type d’attaque (armes, engins explosifs improvisés, etc.) :
  • actes réflexes
  • courir, se cacher, combattre en dernier recours, démonstrations, mesures de mise en sécurité immédiate, pratique

Protéger

  • Savoir protéger et diriger les personnes vers une zone en sécurité

Alerter les forces de l’ordre et faciliter leur intervention (2 heures dont 1 heure de mise en pratique)

  • Savoir alerter ou faire alerter les forces de l’ordre et sa hiérarchie, suivant sa situation au cours de l’attaque :
  • Témoin direct, présent lors de l’attaque (ou caché à proximité immédiate des terroristes)
  • Témoin indirect, spectateur de l’attaque (en sécurité, à distance)
  • Capacité à établir un compte-rendu et une description de la situation de façon claire, concise et efficace

Faciliter l’intervention des forces de l’ordre

  • Comprendre comment faciliter l’intervention des unités de la gendarmerie ou de la police :
  • attitudes et comportements
  • à l’intérieur de la zone d’attaque ou à l’extérieur
  • connaître les missions du centre opérationnel de police (COP)
  • Savoir se mettre à disposition des forces de l’ordre et appliquer leurs consignes :
  • être un citoyen sensibilisé

Sécuriser une zone

  • Savoir établir un périmètre de sécurité et assurer son efficacité :
  • dans l’urgence et post-attentat
  • contrôle des accès
  • attitudes et comportements en rapport avec le danger élevé
  • prendre en considération le risque de sur-attentat

Identifier le risque de blessures en rapport avec le danger : (30 minutes)

  • Connaître:
  • les blessures par balles (notions : pneumothorax, hémorragies)
  • les blessures par explosions (notions : blast et projectiles)

Notions de secourisme « tactique » : (1 heure 30 dont 1 heure de mise en pratique)

  • Comment agir face à des blessés suite à des plaies par balle(s) ou blessures suite à des explosions
  • Présentations visuelles : pansement compressif, combat gauze, tourniquet, démonstration, pratique pour une sensibilisation
  • Dégagement d’urgence d’une personne blessée pour :
  • la soustraire à un danger réel, vital, immédiat et non contrôlable
  • réaliser à l’abri les gestes d’urgence sur une personne blessée

Alerter les secours : (30 minutes)

Savoir effectuer un compte rendu rapide et efficace de la situation traumatique du blessé aux services de secours